Projet Koan

Cafés Sciences #2 : « Derrière la glace, la face cachée de l’Iceberg» , du réchauffement climatique aux ressources en eaux, les petites mains de la recherche.

Cafés Sciences : « La recherche fondamentale est-elle menacée? »

Initié par le collectif B.LO.C, les Cafés Sciences sont des rencontres ludiques et pédagogiques avec pour objectif de favoriser les échanges et la connaissance du métier de chercheur (Scientifique, Sociologue, Physiciens, Technicien…) auprès du grand public. Ces rendez-vous sensibilisent également le grand public à la situation de la recherche aujourd’hui. Chaque Cafés Sciences est filmé et relayé sur le site internet Koan et B.L.O.C.

 

RDV #2 : Rencontre avec Gaël Monvoisin – Ingénieur en géosciences au CNRS
le 2 juin au café culture La Rumeur

Thème : « Derrière la glace, la face cachée de l’Iceberg» , du réchauffement climatique aux ressources en eaux, les petites mains de la recherche.

a

a

Programme de la présentation :

A la COP21, pendant le protocole de Kyoto ou le sommet de Rio, on discute de réchauffement climatique et de l’avenir de notre planète, mais d’où viennent ces informations ?

Comment sont créés les modèles de prédiction ?

Quelles analyses et quels échantillons sont à l’origine de ces mesures ?

Le travail d’un ingénieur de laboratoire au quotidien est varié, précis et indispensable. Qui sont ces « petites mains » de la recherche et commen…t travaillent-elles, avec quels moyens et quels méthodes ?

La recherche expérimentale est souvent proche de la recherche fondamentale. Elle n’est par principe pas « rentable ». Quelle est la situation des laboratoires de recherche actuellement ?

a

En savoir plus sur l’intervenant :

Gaël Monvoisin est Ingénieur au CNRS depuis 1996 et dans le laboratoire GEOPS (GÉOsciences Paris Sud) depuis 2008. Il a travaillé dans de nombreux laboratoires de recherche en France et à l’étranger. Il est spécialisé en spectrométrie de masse et en géochimie. Il participe à des problématiques de recherches expérimentales diverses, du réchauffement climatique aux ressources en eaux, en passant par les processus de pollutions. Il est présent du terrain au laboratoire, bien en amont des modèles de prédiction utilisés dans le cadre du GIEC ou de l’OMS. Il collecte des échantillons et réalise des analyses qui permettent de comprendre les processus physico-chimiques qui contrôlent l’environnement. Il est également moniteur fédéral de spéléologie et chef de plongée scientifique. C’est un homme de terrain autant que de laboratoire.

 

Le cycle de Cafés Science continue en septembre 2016.

Il sera cloturé par un RdV du B.L.O.C, un grand débat public sur le thème « La recherche fondamentale est-elle menacée? »