Projet Koan

Rendez vous du B.L.O.C #7 Débat public  » La place des femmes dans l’espace public »

Dans le cadre du projet BLOC (Bureaux Local d’Observation de la Cité), l’association Koan a mis en place un cycle de débats/projections autour des thématiques urbaines, invitant à venir partager ses observations sur la ville lors d’une rencontre conviviale en présence d’artistes, techniciens et associatifs de l’urbain.

Débat public : « La place des femmes dans l’espace public »

animé par Clélia Figini

RDV_BLOC_07Le collectif du BLOC s’empare cette fois ci  des murs de l’Univers.

Ce RDV du BLOC #7 vient questionner le thème de la place des femmes dans l’espace public.

Une exposition multiforme sera présentée en partenariat avec différents collectifs et associations : B.L.O.C, Au Pied Levé, Chez Violette

Le collectif BLOC – Bureau Local d’Observation de la Cité vous invite à une soirée débat public le 9 avril 2015 autour de la thématique de la place des femmes dans l’espace public. Déplacements, sécurité, tenue vestimentaire et remarques en tout genre, autant de problématiques associées à la question des femmes dans l’espace public.

En présence de :

Edith Maruejouls est géographe du genre et se définit comme une féministe scientifique.

Chris Blache est co-fondatrice de l’association « Genre et Ville » Genre et ville est un Think Tank et un Do Tank dont l’objet est d’interroger et de subvertir par des actions variées et originales, ainsi qu’un travail de réflexion sur les « identités et territorialités ».

Camille Guenebeaud (Doctorante TVES Lille 1) et Sidonie Verhaeghe (doctorante en science politique, CERAPS, Lille 2) : elles s’intéressent en particulier dans le cadre d’un grand projet aux perceptions et aux usages des espaces publics au prisme des rapports sociaux de sexe.

21h05 : fin du débat + invitation à voir l’exposition et à échanger autour de celle-ci

L’événement facebook

En savoir plus sur l’exposition :

Le collectif Au Pied Levé fête cette année son quatrième anniversaire : ce qui, au départ, n’était qu’une simple association d’artistes indépendant.e.s dans leurs pratiques prend désormais des directions communes pour leurs divagations créatives. Y sont intégrés, d’une manière ou d’une autre, la parole, la posture, l’écrit, les créations des passants, des habitants.
ESSAI 1
Opiélevé, Oh ! Pieds, Levez !…, Au pied levé,…
Le collectif se décline de différentes manières, selon les aspirations, inspirations, projets… chacun/e avec ce qui le meut, émeut, révolte, soulève, lie, relie.
Les techniques abordées sont là-aussi bien diversifiées : photographie, sérigraphie, gravure, soudure, peinture, dessin au crayon, couture, carnets de voyages, installations, livres singuliers et/ou tout ça en même temps. Car il est permis de déteindre les un.e.s sur les autres. Il est permis aussi de jouer avec ce qu’on sait faire ou ce qu’on ne sait pas encore faire.
Ce 9 avril 2015 avec le Bloc#7, le collectif Au pied levé propose un tissage de réflexions graphiques, photographiques, gravées, peintes ou dessinées… sur ce que peuvent ressentir des femmes. Résurgences de traces issues de déambulations dans le quartier du quartier de Lille-Moulins. Les personnes venues à la journée internationale de lutte pour les droits des femmes le 7 mars 2015 dernier, dans le quartier Moulins, salle Courmont, se sont vues proposer des ateliers gravure sur gomme, kitchen litho, ou écriture qui seront restitués à cette occasion.

Chez Violette : alors qu’elles sont plus nombreuses que les hommes (30 millions de femmes et 28 millions d’hommes vivaient en France métropolitaine lors du dernier recensement), les femmes restent défavorisées face aux conditions de vie, à l’emploi, aux salaires et à la promotion professionnelle. C’est de ce constat qu’est né l’envie de créer un lieu de convivialité, d’échange, et de ressources pour les femmes. Ce lieu a pour but de promouvoir l’autonomie des femmes en favorisant la solidarité entre elles et en valorisant leurs initiatives.

chez violette

Ce local est ouvert à toutes les femmes quelques soient leur origine, leur classe sociale, leur âge, leur mode de vie…

 

Le collectif B.L.O.C présente :

BLOCseul_recto– Une bibliographie sur le thème de la femme dans la société.

– Des applications en ligne : « Un certain Art de Ville », « Possibilité d’un stage » etc.

– Le site B.L.O.C >> www.laboratoire-bloc.fr

– Les films du BLOC : « Ce Qui Se Joue la Nuit»…

 

 

 

En savoir plus sur les intervenantes :

Edith Maruejouls : géographe du genre, elle se définit comme une féministe scientifique . Elle occupe un poste de chargée de mission Égalité dans une collectivité française dans la région de Bordeaux à mi-temps. Sur son autre mi temps elle a créé un bureau d’études pour accompagner la mise en place des politiques d’égalités intégrées. Elle a soutenu une thèse en octobre 2014 intitulée : « Mixité égalité et genre dans les espaces du loisir des jeunes. Pertinence d’un paradigme féministe ». Elle est aussi créatrice de l’ARObE – L’Atelier de Recherche Observatoire de l’Égalité.

Chris Blache : elle est co-fondatrice de l’association « Genre et Ville ». Genre et Ville est un Think Tank et un Do Tank dont l’objet est d’interroger et de subvertir par des actions variées et originales, ainsi qu’un travail de réflexion et de discussion, les rapports de genre dans les territoires.
Que nous disent les territoires et comment y vit-on ?
Plateforme de recherche sur les « identités et territorialités », Genre et Ville a pour objet de révéler les inégalités d’identités et les stéréotypes qui perdurent sur les territoires, de les mesurer, d’interroger ce qui les a créés et ce qui les perpétues et de faire évoluer par des actions variées et originales, ainsi qu’un travail de réflexion et de discussion, les rapports de genre, et du vivre ensemble au sens large, dans l’espace public comme privé.

Pour mener à bien cette réflexion, nous croisons de nombreuses disciplines : Urbanisme, Géographie, Socio-Ethnologie, Féminisme, Etudes sur le Genre, Sciences Politiques, Art.

Nous collaborons avec les habitant-es, usager-es, adultes et enfants, en groupes mixtes et non-mixtes, et engageons la discussion sur le terrain. Nous échangeons avec les collectivités locales, des urbanistes, architectes, des associations de quartiers, des chercheuses/eurs. Nous allons partout où le vivre ensemble se construit, se noue et se joue.

Camille Guenebeaud (Doctorante TVES Lille 1) et Sidonie Verhaeghe (doctorante en science politique, CERAPS, Lille 2).Participation au projet inter-laboratoires CANDELA : « Les politiques de la nuit : ordre public, ordre sanitaire, ordre social », financé par le programme « Chercheurs-Citoyens » du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais. Dans ce projet, elles s’intéressent en particulier aux perceptions et aux usages des espaces publics au prisme des rapports sociaux de sexe. Elles sont également à l’origine du projet « Take back the night », une exposition qui réunit des artistes, des militantes et des chercheuses autour de la question : « Qu’est-ce que ça fait d’être perçue comme une femme dans l’espace public ? »

 

Evénement produit par l’association Koan

 

En partenariat avec:

Financé par: